Témoignage

Témoignage de David Moncorgé, gérant de la société MONCORGÉ, Créateur de jardins à Charlieu, en région Auvergne-Rhône-Alpes

19 Mai.

Voilà maintenant quelques mois que Magali a quitté la formation Compositeur Végétal. Comment cela se passe t-il ? A-t-elle bien pris ses marques dans votre entreprise et fait-elle rayonner le végétal autour d’elle ?

« Je suis de mon côté ravi de la prise de fonction de Magali chez nous et heureux d’avoir ce nouveau poste aujourd’hui car la recherche de végétaux est un parcours du combattant cette année (difficultés d’approvisionnement de végétaux en raison du Covid-19).

Les clients se sentent vraiment accompagnés par une personne qui prend le temps de parler « beauté et harmonie ».

Voilà maintenant un an que Magali a planté son premier projet. Pour garder le lien, elle organise sa tournée des clients « 1 an après », aussi elle apprendra beaucoup de ces visites (évolution des massifs composés). L’entreprise devrait bénéficier des retombées de ce contact conservé.

Le végétal est revenu au centre de nos préoccupations : stockage, rangement, soin et mise en place.

Enfin, mais j’oublie certainement d’autres points positifs, elle a permis d’augmenter les « budgets » vendus par le commercial, de 28000 euros sur une première année.

En ce qui la concerne, je pense qu’il est absolument nécessaire que les compositeurs soient sensibilisés aux techniques de base des commerciaux car, selon moi, c’est une partie essentielle de leur fonction que de rentrer en relation avec le client (et pas que pour vendre).

Bon vent à la seconde promotion… j’espère que l’occasion sera donnée aux étudiants de se rencontrer. »

MONCORGÉ Créateur de jardins

À gauche, D. MONCORGÉ, Gérant de la société, à droite M. LAPALUS, Compositrice Végétale