Témoignage

Célia BUSNOULT, compositrice en devenir chez Paysages Conseil.

09 Juin.

Quel est votre parcours professionnel, votre formation ?

« Au départ, j’aurai aimé faire un travail en relation avec ma passion pour les animaux mais après m’être renseignée je me suis aperçue qu’il y avait peu de débouchés alors comme j’ai toujours été attirée par la nature, le paysage et surtout le travail en extérieur, j’ai donc suivi la voie de la nature. En 2017, j’ai obtenu mon BAC Pro Aménagement Paysager sur une période de 3 ans, j’ai effectué la totalité de mes stages en entreprise chez Paysage Conseil et j’ai effectué également un stage d’un mois en Belgique. En 2019, j’ai obtenu mon BTS Aménagement Paysager, j’ai effectué cette formation en apprentissage dans l’entreprise VASSE Paysage en Basse Normandie. J’ai également participé à un Concours de reconnaissance des végétaux, cette épreuve consistait à reconnaître une trentaine de végétaux, je suis arrivée deuxième nationale. »

Pourquoi avez-vous choisi la formation de Compositeur Végétal ?

« J’ai choisi la formation de Compositeur Végétal parce que j’aime travailler avec le végétal. Lorsque l’on m’a proposé cette formation novatrice que je ne connaissais pas, ça m’a tout de suite attirée. Cette formation me permet d’enrichir mes connaissances en botanique, de choisir les plantes dans la pépinière mais également au bureau pour commander en ligne les végétaux choisis sur catalogue. Je peux être à l’écoute des clients et je peux les conseiller sur le choix des végétaux par rapport à leur environnement, l’exposition, la qualité de la terre, … mais aussi effectuer le suivi et l’entretien, la taille des arbres et des arbustes ».

Quel est le rôle de l’entreprise qui vous accueille ? Et comment favorise t’elle votre évolution ?

« L’entreprise qui m’accueille m’apporte plein de nouvelles connaissances et de savoir faire. Elle m’accompagne tout au long de ma formation. Elle favorise mon évolution en me donnant de nouvelles missions et également, en me confiant, au fur et à mesure, des responsabilités. »

Que diriez-vous de l’accompagnement des formateurs et des différents acteurs qui animent cette formation ?

« Nous sommes très bien entourés. Comme il s’agit d’une nouvelle formation ce n’était pas forcément évident au départ en termes de communication par exemple, mais cela s’est mis en place très rapidement et à présent, tout se passe pour le mieux. Les formateurs sont à la fois rès compétents et très attentifs à nos besoins. Ce sont aussi, et surtout, des passionnés et c’est le plus important pour mois. Je me sens très bien au sein de cette formation. »

Vous suivez cette formation à la MFR de Cerisy-Belle-Etoile. Que pensez-vous de cet endroit ?  

« Le cadre est idéal pour cette formation : l’espace extérieur est immense, situé dans le calme de la campagne, au calme et entouré d’animaux. C’est un endroit propice pour travailler dans de bonnes conditions et développer nos compétences ainsi que notre créativité. »

Si vous deviez vanter les bienfaits cette formation auprès d’un chef d’entreprise du paysage, que diriez-vous pour l’inciter à inscrire de nouveaux salariés dans cette formation ?

« Actuellement c’est un réel besoin de notre secteur professionnel car si certaines mentalités ont du mal à changer, le monde évolue et certains prennent conscience que la végétation est essentiel dans notre quotidien. Le compositeur végétal sera bientôt indispensable dans toute entreprise de création paysagère. »

Le rythme des sessions vous semble t-il adapté à votre activité et à vos besoins ?

« Les sessions de formation se font par module de 15 jours. C’est bien pour moi car j’habite juste à quelques kilomètres,mais certains viennent des quatre coins du pays et dans leur cas cela leur permet de rentabiliser le temps et le coût des déplacements. Il ne faut donc pas moins.
Ces temps de formation plus théorique alternent avec des périodes d’environ un mois en entreprise, ce qui est parfait pour voir différents cas concrets et suivre nos projets de A à Z. »

Le rythme de répartition vous semble t-il adapté à votre activité et à vos besoins ?

« Pour le moment je trouve que les thèmes sont, dans l’ensemble, adaptés à nos besoins. Nous étudions un thème par semaine, c’est bien, cela nous laisse le temps de l’approfondir mais lorsqu’il s’agit de rendre un projet, le délai est trop court. Une semaine en plus serait la bienvenue. »

Que va vous apporter cette formation pour votre avenir ?

« Cette formation va m’apporter une spécialisation en plus de mon métier de paysagiste de base ainsi qu’un autre regard sur la conception des jardins et surtout une envie de faire connaître ce métier passionnant toujours aussi évolutif. Cette formation va également m’apporter de la confiance en moi car être une femme dans un milieu majoritairement masculin n’est pas forcément simple tout le temps. »

Quel est le métier que vous rêveriez d’exercer ?

« J’aimerai dans l’idéal exercer le métier de compositrice végétal tout en apportant ma passion pour les animaux, car il est important de sensibiliser les gens sur la sauvegarde des espèces et également faire comprendre que certains animaux peuvent être utiles dans un jardin, tout comme certaines plantes considérées comme adventice ou mauvaises herbes. »

Durant cette période de confinement comment sont organisées vos sessions de formation à distance ? Les avantages et la disponibilité des formateurs sur cette période si particulière ?

« En ce qui concerne la formation à distance, les cours sont dispensés par visioconférence chaque matin et les cours sont déposés sur le Drive. En ce qui concerne le thème de la semaine, il s’agit de lire le cours, de faire les exercices demandés, de travailler sur des projets qui sont en rapport. Chaque personne gère son planning en fonction des cours et du travail en entreprise. Les formateurs sont toujours à notre écoute, ils répondent à nos questions à tout moment et ils sont disponibles à chaque fois que nous avons besoin. »